Qu’est-ce que le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone est un gaz mortel particulièrement dangereux car il n’est pas détectable par les sens humains. Un appareil à combustion, comme par exemple une gazinière ou une chaudière au fioul qui fonctionne mal peut être à l’origine de la présence anormalement élevée de CO dans l’air. Selon la durée d’exposition et la concentration de CO dans l’air ambiant, l’intoxication peut être chronique ou aigue. Dans tous les cas, l’empoisonnement et les symptômes s’aggravent avec le temps. 

Le monoxyde de carbone (ou CO), est un gaz extrêmement dangereux et même mortel. 

Souvent qualifié de « tueur silencieux », il n’a ni odeur ni saveur et il est invisible. 

Les individus ne remarquent pas quand ils respirent du monoxyde de carbone.
En effet, lorsqu’il est inhalé, ce gaz ne provoque aucun symptôme typique comme par exemple une irritation, une toux ou un essoufflement. Les symptômes associés au monoxyde de carbone font le plus généralement penser à un état grippal ou un état de fatigue général. Il peut s’agir de maux de tête, de nausées ou d’étourdissement pour les symptômes les plus légers.

Ainsi, le monoxyde de carbone intoxique accidentellement chaque année des milliers de personnes. En France, il est la première cause de mortalité par intoxication. 

Le monoxyde de carbone peut être présent dans les habitations. 

Lorsqu’une combustion est incomplète, elle dégage du monoxyde de carbone. Ainsi, tous les appareils à combustion, s’ils sont défaillants, mal entretenus, mal réglés ou déréglés peuvent générer du monoxyde de carbone.

Les appareils à combustion que l’on retrouve le plus souvent dans les habitations sont :

Les foyers

qu’ils soient ouverts ou fermés, comme par exemple les cheminées ou les poêles. Ils peuvent être à bois, pellets ou éthanol.

Les cuisinières

à gaz le plus souvent, mais également celles au bois ou encore à charbon.

Les chaudières

et chauffe-eau au gaz, au fioul ou au charbon notamment.

Les engins à moteur

thermiques à essence comme les voitures, tondeuses, appareils de bricolage et les groupes électrogènes.

Les chauffages d’appoint

au gaz.

Les barbecues

L’intoxication au monoxyde de carbone peut être chronique ou aigüe

  • Selon la concentration de CO dans l’air intérieur et la durée d’exposition de l’individu. Elle peut entraîner des symptômes sévères, une perte de conscience et des conséquences majeures irréversibles sur la santé, pouvant aller jusqu’à la mort.
  • Quand on le respire, le CO pénètre le corps par les poumons au cours d'une respiration normale et prend alors la place de l’oxygène sur les globules rouges, réduisant ainsi le taux d'oxygène arrivant jusqu’au cœur, au cerveau et aux autres organes vitaux. En d’autres termes, le corps est moins bien, voir plus du tout, approvisionné en oxygène.
  • Plus l’exposition est prolongée ou intense, plus le CO s’accumule dans le corps, plus le corps est privé d’oxygène, et plus les symptômes s’aggravent.
  • La sensibilité de l’individu à ce gaz ainsi que son état de santé peuvent faire varier les effets de l’intoxication.

0.1 %

de CO dans l’air tue en 1 heure

De la même façon, une exposition à un taux plus faible de CO mais sur une durée plus longue sera mortelle.

1 %

de CO dans l’air tue en 15 minutes

10 %

de CO dans l’air tue sans délais