Comment le monoxyde de carbone est-il produit ? 

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique que l’on peut retrouver dans les habitations lorsqu’un appareil à combustion dysfonctionne. Les appareils tels que les chaudières, cuisinières ou chauffage au gaz, au bois ou au fioul peuvent générer une combustion incomplète et donc du CO s’ils sont mal installés, entretenus ou utilisés ou encore si l’espace est mal ventilé. 

Le CO est produit lors d’une combustion incomplète

Le monoxyde de carbone est produit lorsqu’un foyer de combustion est insuffisamment oxygéné. Ce manque d’oxygène empêche les gaz qui sont formés à partir de la matière, de brûler complétement. Si la température du foyer demeure assez élevée, du monoxyde de carbone est produit à la place du dioxyde de carbone.

Ainsi, on peut considérer qu’une combustion est nécessaire pour générer du monoxyde de carbone. Notons que dans une moindre mesure, le CO est également d’origine géologique (feux de biomasse, combustion de ressources fossiles énergétiques).

Une mauvaise combustion peut être décelée par exemple par les signes suivants :

Une flamme jaune orangé plutôt que bleue sur la table de cuisson d’une gazinière

Une tâche de suie ou une tâche jaunie sur le plafond d’une pièce refermant à un appareil à combustion ou une cheminée 

Comment le CO apparait dans l’habitation 

Les sources potentielles 

La survenue de niveau anormalement élevés de monoxyde de carbone dans une habitation est liée à la présence d’une combustion, quelle qu’elle soit. Cette combustion peut provenir d’appareils domestiques et de chauffage dysfonctionnant. 

L’INPES a recensé les sources de monoxyde de carbone dans l’habitat, correspondant aux différents appareils à combustion : 

Les installations raccordées, qui concernent les deux tiers des foyers intoxiqués : 

  • Les chaudières à bois, à charbon, à gaz, ou à fioul, incluant les appareils de chauffage fixes
  • Les chauffe-eau à gaz ou autre combustible
  • Les foyers ouverts ou fermés tels que les cheminées, avec inserts ou non, et les poêles (à bois, pellets…)

Les installations et appareils non raccordés : 

  • Les chauffages mobiles d’appoint
  • Les groupes électrogènes à essence ou à fioul et pompes thermiques, qu’ils soient fixes ou mobiles
  • Les moteurs à explosion (véhicules ou engins de bricolage) dans les garages
  • Les cuisinières à gaz, à bois ou à charbon
  • Les appareils de chauffage type brasero et les barbecues
  • Les cheminées décoratives à l’éthanol

Les groupes électrogènes, utilisés pour chauffer une grande salle à l’occasion de rassemblements (fêtes, festivals, réunions, concerts, cérémonies religieuses) peuvent également être source de monoxyde de carbone. 

Sans oublier la cigarette !

Au-delà des appareils domestiques à combustion, le tabagisme est également une source de monoxyde de carbone dans le logement et les personnes qui fument du tabac se trouvent exposées de façon chronique à de faibles quantités de CO. 

Plus des trois quarts des Français équipés de chauffage à combustion ne sont pas conscients d’avoir à leur domicile des appareils susceptibles d’émettre du gaz toxique. Selon les données de l’Institut de Veille Sanitaire, près de huit intoxications sur dix ont lieu de manière accidentelle au sein de l’habitat