Le monoxyde de carbone, un tueur silencieux !

 

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz. C’est un poison respiratoire dangereux que vous ne pouvez ni voir ni sentir.

Il provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion (plaque de gaz, chaudière, cheminée…).

Selon la concentration dans l’air intérieur, l’intoxication au monoxyde de carbone peut entraîner des plaintes considérables, une perte de conscience et des conséquences massives sur la santé, y compris la mort.

Après avoir été respiré, le monoxyde de carbone prend la place de l’oxygène dans le sang !

 

Il est toxique car il se fixe sur les globules rouges et les empêche d’approvisionner le corps en oxygène. Plus le gaz se fixe rapidement sur l’hémoglobine, plus l’intoxication est grave.

L’hémoglobine, qui transporte les molécules d’oxygène, a une plus forte affinité pour le monoxyde de carbone que pour l’hémoglobine. 

Son action peut-être rapide : dans les cas les plus graves, il peut entraîner en quelques minutes le coma, voire la mort.  Il est la première cause de mortalité par intoxication en France.

%

de CO dans l'air tue en 1 heure

%

de CO dans l'air tue en 15 minutes

%

de CO dans l'air tuent immédiatement

L’émanation du monoxyde de carbone provient généralement

d’appareils de chauffage mal réglés.

En période hivernale, le danger devient donc plus grand.

LES APPAREILS EN CAUSE

  • Chaudières et chauffe-eau
  • Poêles et cuisinières
  • Cheminées et inserts, y compris les cheminées décoratives à l’éthanol
  • Appareils de chauffage à combustion fixes ou mobiles (d’appoint)
  • Barbecues, brasero
  • Groupes électrogènes ou pompes thermiques
  • Engins à moteur thermique : voitures, tondeuses, appareils de bricolage
  • Panneaux radiants à gaz
  • Convecteurs fonctionnant avec des combustibles

Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone sont :

  • malaise
  • maux de tête
  • vision floue
  • nausées
  • vomissements
  • difficultés à réaliser des efforts
  • souffle court
  • confusion mentale

De nombreux symptômes du monoxyde de carbone sont similaires à ceux de la grippe, d’une intoxication alimentaire, d’infections virales ou d’une simple fatigue.

D’autres signes avant-coureurs suggérant une intoxication au monoxyde de carbone comprennent des symptômes qui :

  • Ne se produisent que lorsque vous êtes à la maison
  • Disparaissent ou s’améliorent lorsque vous quittez la maison
  • Sont saisonniers – par exemple, maux de tête pendant l’hiver lorsque le chauffage central est utilisé plus souvent
  • Ou d’autres personnes dans votre ménage (y compris vos animaux de compagnie) éprouvent des symptômes similaires.

Il existe deux types d’intoxication :

L’intoxication Chronique : elle provoque des maux de tête, confusion mentale, des nausées, des vomissements etc. A long terme elle peut entraîner des troubles cardiaques ou respiratoires. (intervention des secours)

L’intoxication aiguë : le monoxyde de carbone se repend rapidement et en grande quantité dans l’organisme, elle entraîne des pertes de connaissances, des vertiges, un coma, voire même le décès (plus difficile à détecter).

Voici un tableau des symptômes en fonction de l’exposition en PPM :

 

Parties par Million (PPM) Effets sur les adultes
100 Leger maux de tête, nausée, fatigue (même symptomes que la grippe)
200 Vertiges et maux de tête dans un délais de 2 à 3 heures
400 Nausées, mal de tête frontal, somnolence, confusion et rythme cardiaque rapide. Danger de mort après plus de 3 heures d’exposition
800 Maux de tête graves, convulsions, defaillance d’organes vitaux. Mort possible dans un délais de 2 à 3 heures
1600 Décès en une heure
3200 Décès en 25 minutes
6400 Décès en 10 minutes
12800 Décès en 1 minute

STATISTIQUES

Santé publique France – Faits marquants au 17 avril 2018 :

Personnes ont été intoxiquées

Personnes transportées dans un service d'urgence

Personnes décédées